Cobots (1/2) – D’où viennent les « cobots » et quel est le problème des robots actuels ?

Pourquoi parlons-nous de “cobots” ? Encore un mot sorti par une équipe de marketing pour faire tendance ?

Et bien non, pas cette fois. Le mot “cobot” fait référence à un tout nouveau concept, à l’origine de la prochaine innovation de rupture technologique, l’industrie 4.0. Celle-ci nous mène tout droit vers les usines intelligentes et la démocratisation de la robotique.

Dans cette première partie de l’article, nous verrons d’où vient le mot “cobot” et quels sont les problèmes rencontrés avec les robots “classiques”. Cela nous permettra, dans l’article suivant, de voir en quoi les cobots apportent la solution à ces problèmes.

Il est maintenant temps d’en savoir plus sur les cobots !

Pourquoi le mot « cobot » ?

“Co” signifie “collaboratif”. On le trouve dans “co-working”, ”co-design”, ”co-développement”, … La liste est loin d’être finie. Travailler ensemble, trouver de meilleures solutions ensemble, produire toujours plus vite ensemble, voilà l’idée : “Ensemble”.

Grâce à l’arrivée ultra-rapide de nouvelles technologies et de meilleurs moyens de communication, les personnes, équipes, entreprises, commencent à mieux gérer leurs ressources et leurs compétences. Cette meilleure efficacité, couplée à la volonté d’agir ensemble, a marqué le début des open-spaces, du mélange d’individus provenants de cultures et milieux différents, ainsi qu’à de meilleures organisations de travail. L’objectif est simple : travailler ensemble et plus intelligemment pour fournir de meilleurs résultats.

Retournons à nos robots. Les cobots ont été créés pour améliorer cet esprit collaboratif. Avant, acheter un robot industriel vous obligeait à allouer de nombreuses ressources (argent, ingénieurs spécialisés, techniciens, etc.) pour le faire fonctionner correctement. Vous deviez aussi, pour respecter certaines normes de sécurité, bâtir une cage autour du robot, ce qui représente un coût et des contraintes supplémentaires.

Avec la modification récente de certaines lois relatives à la sécurité et les progrès dans l’électronique, la mécanique et l’informatique, la robotique est au bord d’une nouvelle révolution. Les robots ne sont plus hors de prix et difficiles à programmer. Ils commencent à “ressentir” l’environnement autour d’eux, ont la capacité de travailler avec des humains ou d’autres robots, ce qui les rend collaboratifs.

Le problème des robots classiques

Quelle est donc la différence entre les robots et les cobots ? Les cobots sont une évolution des robots. Ces derniers sont des outils utilisés pour des tâches répétitives et précises. Ils peuvent travailler tous les jours, sans répit, 24h/24, 7j/7. Conçus pour automatiser les systèmes, ils permettent de produire plus rapidement et uniformément en grandes quantités.

Vous pouvez en voir dans l’industrie, ou encore chez vous : aspirateur automatique, mixeur, etc.

Pourtant, ces robots montrent un certain nombre de limites :

  • Ils ne sont pas souvent programmés pour adapter leur comportement à leur environnement. Si vous démarrez un robot supposé fixe, mais que celui-ci bouge suite à une quelconque perturbation, alors tout le travail effectué ne servira à rien.
  • Les robots sont connus pour leurs problèmes vis à vis de la sécurité des objets et des personnes. Imaginez que vous marchiez dans l’espace de travail du robot. N’ayant pas conscience de votre présence, celui-ci pourrait vous heurter, ne pas s’arrêter, et vous blesser gravement ! Ce point est actuellement un réel handicap quant à l’interaction entre personnes et robots.
  • La plupart des robots sont faits pour devoir n’exécuter qu’une tâche unique. Soit ils sont déjà programmés pour répéter cette tâche, soit vous pouvez leur en apprendre une nouvelle. Mais dans ce cas, le temps que vous passerez à re-programmer un robot sera très conséquent. Celui-ci ne sera certainement pas rentabilisé si les modifications apportées sont trop fréquentes. Dans l’industrie, lorsqu’une entreprise a besoin de changer le comportement de ses robots, elle finit très souvent par acheter un nouveau robot et par le programmer à partir de zéro. Simplement parce que le coût sera pratiquement le même que pour rebâtir entièrement le logiciel du vieux robot.

Nous arrêtons cette énumération ici mais vous pouvez d’ores et déjà voir que dans le contexte actuel, les robots classiques ont beaucoup trop d’inconvénients.

Avec autant de progrès dans les technologies, communications, et organisations de travail en équipe, les robots doivent combler leurs lacunes et ne peuvent pas se permettre d’avoir autant de faiblesses.

Dans l’article suivant nous verrons comment les cobots transforment ces faiblesses en une formidable force pour les utilisations innovantes du futur.

2017-03-11T12:53:39+00:00

Leave A Comment