La robotique et le web

La robotique et les technologies web commencent à se rencontrer dans de nombreuses applications. D’une part, la robotique devient de plus en plus ouverte, avec par exemple un grand nombre de projets open source. D’autre part, le web s’adapte à des utilisations plus avancées et étendues (le web n’est plus seulement la consultation de pages Html comme il a 20 ans !).

Comment la robotique peut donc tirer parti des technologies web ?

Contrôle à distance

De nos jours, vous pouvez tout faire à distance : réserver vos vacances, commander vos courses, allumer la lumière dans la cuisine, …. Vous pourrez très bientôt contrôler n’importe quel robot depuis une interface web, de n’importe où dans le monde !

Le streaming vidéo a bien évolué et est maintenant possible même pour des images très haute définition, qui contiennent beaucoup d’informations. Cela veut dire que vous pouvez, au moins, toujours voir ce que le robot est en train de faire. Vous pouvez aussi traiter les images sur un ordinateur à distance, en utilisant le flux vidéo venant du robot.

Avec les technologies web vous n’avez donc pas besoin d’incorporer toute l’intelligence dans le robot, du moment que celui-ci peut communiquer avec l’extérieur. Cela permet de gagner du temps et de l’argent. Votre robot sera plus léger, avec moins de contraintes, et moins de composants électroniques à maintenir et synchroniser.

Simulation dans le cloud

Vous pouvez donc maintenant contrôler un robot à distance grâce au web. Et si on allait plus loin, en imaginant un contrôle directement depuis le cloud ? Pas besoin d’ordinateur puissant ni à la maison, ni à l’école, ni au travail.

C’est là que le calcul dans le cloud intervient. Si le robot est capable de communiquer avec l’extérieur via Internet, alors vous pouvez utiliser un serveur distant pour faire le pont entre le robot et l’utilisateur. Le serveur distant sera plus puissant et équipé d’un environnement adapté à la robotique. Une simple application mobile suffirait alors pour donner des ordres au robot.

La robotique dans le cloud vous permettra également de contrôler un robot virtuel, pour effectuer des tests, ou encore pour un aspect pédagogique. Cela veut dire que vous pouvez toujours, à n’importe quel moment, apprendre avec un robot, même si celui-ci (le robot physique) n’est pas en état de marche.

Robot Web Tools

Penchons nous maintenant sur une solution technique qui amène un peu de réalité à ce qui a été dit plus tôt :

Robot Web Tools est, comme son nom l’indique, une suite d’outils pour contrôler des robots à partir d’applications web. (compatible avec Robot Operating System)

Un des outils les plus utilisés, Rosbridge,  permet à des applications web et mobile de communiquer avec un robot. Techniquement, Rosbridge fournit une API JSON qui fait le pont entre un système ROS et un système non-ROS. Cet outil est utilisé dans Niryo One, pour que chacun puisse contrôler le robot depuis une interface facile d’utilisation.

La robotique est en train de devenir de plus en plus ouverte, et elle ne sera plus réservée qu’aux chercheurs et industriels. Si vous êtes un développeur web/mobile, par exemple, vous pouvez développer un service cloud et une application front-end entière en utilisant Javascript (librairie roslibjs), ou java pour Android (rosjava). Vous pouvez également créer votre propre librairie pour communiquer avec le serveur WebSocket fournit par Rosbridge.

Si vous voulez uniquement programmer le robot, vous pouvez vous plonger dans le code bas-niveau pour construire un programme fiable et robuste, et laisser d’autres personnes travailler sur l’application web pour contrôler le robot et se connecter à Internet pour des applications plus centrées sur l’utilisateur.

Robot as a Service

Cette réunion d’expertises complémentaires va accélérer la démocratisation de la robotique. Le web est déjà partout dans nos vies, c’est maintenant au tour de la robotique de s’élever.

Les robots ne seront plus seulement des produits, mais feront partie d’un ensemble de services.

C’est un sujet que nous couvrirons dans le prochain article : Après avoir tellement entendu parler des Software as a Service (Saas), maintenant place aux Robot as a Service !

2017-03-31T12:17:26+00:00

Leave A Comment